Vie d'agence

Ce qui compte pour : Elodie Bonnefoi

Ce qui compte pour : <br>Elodie Bonnefoi

La direction artistique, c’est forcément essentiel quand on fait du design stratégique… On a demandé à Elodie, DA Senior, ce qu’elle en pensait. Et elle nous a révélé son secret : un savant mélange de cohérence, justesse et passion !

Quel est ton poste à l’agence ?

Je suis directrice artistique. Et de temps en temps je me transforme en illustratrice. J’ai aussi fait un peu d’animation – en fait je suis plutôt un couteau suisse, mais c’est ça qui me plaît !

Concrètement, quel est ton rôle, et pourquoi c’est important pour tes clients ?

Mon rôle est de mettre en forme une idée, de la sublimer pour qu’elle prenne tout son sens dans la phase finale d’un projet. Pour ça, le processus en amont est très important. Avant toute recherche créative, il faut déterminer les enjeux et comprendre précisément les attentes, pour répondre de manière la plus juste. Viser dans le mille et satisfaire le client, c’est d’abord se poser les bonnes questions pour adopter la bonne approche.

Le projet by Seenk qui compte le plus à tes yeux ?

L’agence a dû concevoir toute la stratégie pour évenementialiser l’ouverture d’une école de design à Calcutta, en Inde. Il ne s’agit pas là d’une marque à proprement parler, mais penser un lancement d’envergure avec un teasing et un reveal. C‘est hyper stimulant. On a pu investir la rue par des créations peintes sur les murs de la ville, réaliser un total covering des métros et tramways – sans oublier une communication sur les RS en parallèle. L’objectif était d’interpeller, de questionner, le tout en étant in situ. J’ai eu la chance de travailler sur ce projet à mon arrivée chez Seenk : réaliser des illustrations et des typographies, reproduites à la main. Le design, ce n’est pas seulement du numérique : retrouver la dimension manuelle est très plaisant.

Qu’est-ce qui est essentiel pour une marque selon toi ?

Viser juste ! Une marque doit savoir se réinventer et raconter son histoire. Le storytelling est hyper important pour pouvoir emmener les consommateurs dans son univers. Des jolies pubs, c’est bien… mais une pub qui prend tout son sens et qui est cohérente dans son évolution, c’est mieux ! Pour moi, une marque a tout gagné quand on a envie de la suivre sur la durée.

Ton expérience de marque préférée, celle qui pour toi participe à changer le monde ?

Ces temps-ci, le Covid a changé la manière de travailler. Les marques ont dû s’adapter aux évènements. Réinventer leur processus de création et de production. Certains tentent des choses bancales, d’autres se laissent porter par le mouvement. C’est le cas de Zara, qui, pour sa dernière campagne saison P/E2020, a invité les mannequins à se prendre en photo chez eux, dans leur quotidien. Pas de maquilleur, pas de coiffeur, pas de décor qui fait saliver. Juste des personnes, chez elles. Simple. C’est ça une marque : être proche des gens, vivre avec son temps.

Travailler chez Seenk, ça ne compte pas pour du beurre ! Pourquoi ?

Ici, on se fait confiance. Je suis DA chez Seenk depuis quelques mois, mais j’ai déjà pu rencontrer plusieurs clients. Ça paraît simple, mais c’est tellement agréable ! Et nous sommes situés en plein coeur de Paris, dans le 11e. Rien que ça !

Share