Tendance

Mettre tout le monde d’accord, un art cher à notre esprit.

Mettre tout le monde d’accord, un art cher à notre esprit.
Est-il encore possible de faire l’unanimitĂ© en 2019 ? 

La beauté du sport vue sous l’angle du planning stratégique.

Pour Bruno Cremonesi, SecrĂ©taire National du SNEP (Syndicat National de l’Éducation Physique), le sport peut ĂŞtre apprĂ©ciĂ© visuellement au mĂŞme titre qu’une Ĺ“uvre d’art. C’est une crĂ©ation humaine dont la pratique regorge de crĂ©ativitĂ©. La fluiditĂ© du mouvement, la technicitĂ© des gestes et la beautĂ© du corps en action en font un vrai spectacle esthĂ©tique.

Il y a dans le sport, quelque chose de l’ordre du beau qui adoucit les mœurs. Charles Pépin, se référant à Kant, met en avant le sentiment d’harmonie qui se dégage du beau. L’harmonie avec soi et l’harmonie avec les autres. Celle-ci nous inciterait à agir avec grâce, c’est-à-dire à accueillir avec faveur et reconnaissance ce qui s’offre à nous.

Pour Kant, la beautĂ© met tout le monde d’accord, en commençant par nous-mĂŞmes. Elle met fin Ă  nos conflits internes sans que nous ayons besoin d’y rĂ©flĂ©chir. Devant le beau, les opinions se taisent pour laisser place Ă  la vĂ©ritĂ© gĂ©nĂ©rale : «  c’est beau Â». Qui s’opposerait Ă  l’idĂ©e qu’un coucher de soleil est Ă  couper le souffle ?

Le plaisir esthĂ©tique amène une trĂŞve dans le conflit. VoilĂ  pourquoi il nous fait tant de bien. Ne parle-t-on pas de « la beautĂ© du sport Â» ? Un plaisir esthĂ©tique nous permettant d’oublier nos diffĂ©rences et de cĂ©lĂ©brer la rencontre avec autrui ? On comprend alors la volontĂ© de Pierre de Coubertin de faire des Jeux Olympiques un symbole de paix universel.

En ces temps de doutes gĂ©nĂ©ralisĂ©s, chĂ©rir l’esthète en nous et multiplier les belles rencontres est vital. Comme Charles PĂ©pin l’indique, la beautĂ© nous Â« donne la force d’aimer ce qui est, en mĂŞme temps que celle d’espĂ©rer ce qui pourrait ĂŞtre Â».

Révéler le beau pour rassembler. C’est aussi, nous semble-t-il, ce que le métier de designer amène à l’esprit.