4381

Tendance

Mettre tout le monde d’accord, un art cher à notre esprit


Écrit par Pénélope Nicolleau

Est-il encore possible de faire l’unanimité en 2019 ? 

La beauté du sport vue sous l’angle du planning stratégique.

Female ballet dancer dancing in Lyon, France

Pour Bruno Cremonesi, Secrétaire National du SNEP (Syndicat National de l’Éducation Physique), le sport peut être apprécié visuellement au même titre qu’une œuvre d’art. C’est une création humaine dont la pratique regorge de créativité. La fluidité du mouvement, la technicité des gestes et la beauté du corps en action en font un vrai spectacle esthétique.

 

Il y a dans le sport, quelque chose de l’ordre du beau qui adoucit les mœurs. Charles Pépin, se référant à Kant, met en avant le sentiment d’harmonie qui se dégage du beau. L’harmonie avec soi et l’harmonie avec les autres. Celle-ci nous inciterait à agir avec grâce, c’est-à-dire à accueillir avec faveur et reconnaissance ce qui s’offre à nous.

Runner crossing finishing line on track

Pour Kant, la beauté met tout le monde d’accord, en commençant par nous-mêmes. Elle met fin à nos conflits internes sans que nous ayons besoin d’y réfléchir. Devant le beau, les opinions se taisent pour laisser place à la vérité générale : «  c’est beau ». Qui s’opposerait à l’idée qu’un coucher de soleil est à couper le souffle ?

 

Le plaisir esthétique amène une trêve dans le conflit. Voilà pourquoi il nous fait tant de bien. Ne parle-t-on pas de « la beauté du sport » ? Un plaisir esthétique nous permettant d’oublier nos différences et de célébrer la rencontre avec autrui ? On comprend alors la volonté de Pierre de Coubertin de faire des Jeux Olympiques un symbole de paix universel.

 

En ces temps de doutes généralisés, chérir l’esthète en nous et multiplier les belles rencontres est vital. Comme Charles Pépin l’indique, la beauté nous « donne la force d’aimer ce qui est, en même temps que celle d’espérer ce qui pourrait être ».

 

Révéler le beau pour rassembler. C’est aussi, nous semble-t-il, ce que le métier de designer amène à l’esprit.

Niles-HQ-the-nanny
Tendance

La conversation à l’ère de la voix

Ici la voix. C’est elle qui te parle. Tu l’entends sans savoir d’où elle vient. Elle donne des informations, répond à tes questions, exécute tes ordres à la demande. Comme une majordome digital à ton service. Un robot invisible, un fantôme qui hante nos téléphones, boxes et appareils électroniques. Elle est partout et nulle part.

Lire l'article
gilet-jaune
Tendance

Les Habits de la révolte sont-ils solubles dans la com ?

Des sans-culottes aux Gilets jaunes… à chaque mouvement citoyen son total look. Les marques s’approprient volontiers ces codes vestimentaires chargés de sens. Ou Pas. La révolte est-elle toujours soluble dans la communication ?

 

Lire l’article sur l’ADN

Lire l'article

Cet article vous a plu ?

Abonnez vous et recevez les actualités dans votre boite mail


Je m'abonne